design | Réhabilitation d’une maison classée (1450)

HISTORIQUE
La maison est recensée sur un plan d’urbanisme (an 1450 environ), sous le nom de maison du Crescent. La rue Saint Etienne du Mont s’appelait alors rue du Moutier ou des Prestes.
La maison appartenait à l’abbaye de Sainte Geneviève, qui était elle-même constituée de l’église paroissiale de Saint Etienne du Mont et de l’église Abbatiale et Royale de Sainte Geneviève.
Selon Mme Lemaresquier, responsable d’archives à la bibliothèque Historique de le Ville de Paris, la bâtisse fût avant cette époque en structure de bois, reconstruite et modifiée plusieurs fois. A une période antérieure, il est fort possible qu’elle fût coiffée de créneaux en toiture.
Au 16ème siècle, le quartier se densifie et passe d’un état de faubourg à l’abri de l’enceinte de Philippe Auguste à un véritable quartier universitaire. La maison est reconstruite en pierres de taille et peu avoir été surélevée à des époques successives.
Le bâtiment apparaît sur les cartes et plans de Du Berty au début du 19ème siècle dans son état actuel : un rez-de-chaussée, 3 niveaux et un comble sous toiture à quatre pans. Ces plans ont été dessinés après la Révolution Française. Ils sont la base du cadastre parisien utilisé actuellement
La toiture ainsi que la façade et la grille sur rue sont classées à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Affectation du bâtiment
Il semble que cette maison ait appartenu à un marchand de vin ce qui explique la grille, qui aurait été installée pour y faire pousser deux pieds de vigne, encadrant la couronne (enseigne) formée de feuilles de vignes et d’une statuette de Saint Etienne. Ces éléments seront restaurés à l’identique.

A l’extérieur
Les façades ont été restaurées à l’identique, les fenêtres étant remplacées par des menuiseries bois à l’ancienne, la taille des petits carreaux étant élargie pour mieux correspondre au style de la maison et du quartier.
Toutes les menuiseries faites sur mesures sont l’œuvre de compagnons.
La porte d’entrée sur la rue a été restaurée.
La toiture a été restaurée en conservant les tuiles existantes remaniées ou fabriquées à l’identique.
Les crochets existants dans la rue Saint Etienne du Mont ont été conservés.

A l’intérieur
Il s’agissait de réaménager l’intérieur en maison familiale, deux chambres, une salle à manger cuisine et un salon. Chaque niveau faisant environ 30 m², ces identités seront situées à chaque étage.
Les planchers ont été conservés. Les revêtements de sol remplacés.
Seul le 4ème étage présentait au sol des tomettes anciennes qui ont été conservées pour les replacer.

L’escalier
Seul élément structurel de l’ensemble, pièce exceptionnelle avec un limon débillardé du rez de chaussée au troisieme étage, il a été restauré.
Une cage d’ascenseur a été construite en lieu et place de l’ancienne trémie d’évacuation des eaux usées , elle contrevente l’ensemble.
Le projet que nous vous présentons consisté à restaurer, à l’identique, cette maison, les travaux permettant essentiellement de redonner vie à 500 ans d’histoire, grace à des compagnons du tour de France.